CNN-HAMDAN

L’un des bébés se trouve dans un incubateur à Dubaï. Photo: CNN

Le prince héritier de Dubaï, Sheikh Hamdan Bin Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, a payé les frais d’hospitalisation d’une mère nigériane et de ses quadruplés bloqués dans la ville avec des factures médicales croissantes, selon l’hôpital.

Suliyat Adulkareem, 29 ans, a donné naissance aux bébés, deux garçons et deux filles, à l’hôpital de Latifa pour femmes et enfants le 1er juillet. Ils sont nés prématurément à près de 31 semaines grâce à une césarienne d’urgence et placés sur des ventilateurs à la unité de soins intensifs néonatals, a indiqué l’hôpital dans un communiqué.

Cependant, la famille n’avait pas d’assurance médicale et avait accumulé plus de 400 000 Dhs (environ 108 000 dollars) en frais médicaux depuis la naissance des quadruplés, a déclaré à CNN leur père, Tijani Abdulkareem.

La communauté nigériane et d’autres ressortissants de Dubaï se sont rassemblés autour d’eux pour aider à collecter 42 000 Dhs (environ 11 500 dollars) pour payer une partie des factures.

Le prince héritier est intervenu pour payer les factures après avoir découvert le rapport initial de CNN mettant en évidence l’histoire de la famille.

Il a été ému par leur sort et a informé son bureau pour aider la famille, a déclaré l’hôpital.

Abdulkareem a déclaré à CNN qu’il était choqué par sa générosité et que le couple a décidé de nommer deux de leurs bébés après lui. L’une des filles s’appellera également Latifa après l’hôpital, a-t-il déclaré. “C’est juste une énorme faveur, et nous sommes toujours sous le choc parce que nous ne savions même pas comment obtenir de l’argent. J’étais resté sans sommeil en me demandant comment payer la facture”, a déclaré Abdulkareem.

Abdulkareem, un chef dans un restaurant de la ville, a déclaré qu’il était en détresse lorsqu’il a découvert que sa femme allait avoir des quadruplés. Le PDG de l’hôpital de Latifa, Muna Tahlak, a déclaré que le personnel de l’hôpital était “débordé” d’avoir promis de couvrir l’intégralité des factures médicales des quadruplés qui sont toujours pris en charge dans l’établissement de santé.

Les bébés, deux garçons et deux filles, ont été progressivement retirés des ventilateurs et deux d’entre eux pèsent désormais 1,8 kilogramme. Les médecins s’attendent à ce qu’ils soient bientôt assez forts pour rentrer chez eux. “ Soutien incroyable ” Le couple, qui vit à Dubaï, avait prévu d’avoir les bébés au Nigéria car ils ne pouvaient pas se permettre une assurance médicale mais ne pouvaient pas voyager en raison des restrictions aériennes liées au coronavirus qui empêchaient les vols commerciaux entre les deux pays. Abdulkareem a déclaré que sa femme avait accouché près de deux mois plus tôt que sa date d’accouchement.

Le père ravi a déclaré que la famille avait reçu un soutien “incroyable” de la part de la communauté nigériane et de diverses nationalités, ce qui les avait aidés à payer deux mois de loyer pour un endroit plus grand pour accueillir les quadruplés. “Nous avons reçu des appels de ressortissants portugais et brésiliens à Dubaï. Les gens ont essayé de nous joindre. La communauté nigériane nous a suivis à chaque étape du processus”, a déclaré Abdulkareem.

Un rapport de CNN mettant en lumière l’histoire de la famille.