Catégories
Actualités quotidiennes

Les expatriés de Pak observent un sombre Aïd et prient pour les victimes d’un crash d’avion

Masques femmes

Des femmes portant des masques faciaux traversent une route à Sharjah. Kamal Kassim / Gulf Today

Jamil Khan, Journaliste principal

Les Pakistanais des Émirats arabes unis ont observé l’Aïd Al Fitr sur une note sombre alors que la nation approchait d’un accident d’avion mortel à Karachi, dans lequel 97 personnes sont mortes et la pandémie de COVID-19 qui a tué jusqu’à présent plus de 1000 personnes à travers le Pakistan .

Une majorité de la communauté des expatriés de Dubaï et des Emirats du Nord a observé l’Aïd sur les directives du gouvernement des EAU à la suite de la pandémie de COVID-19 et a offert ses prières de l’Aïd à domicile.

De nombreux Pakistanais, tout en parlant à Gulf Today, ont rappelé les célébrations traditionnelles de l’année précédente au cours desquelles ils ont observé les plus grandes festivités de l’année avec des amis et des familles aux Émirats arabes unis.

Tahir Karim, un résident de Dubaï, a déclaré qu’ils avaient l’habitude d’offrir les prières de l’Aïd à la congrégation de la mosquée du Pakistan à Oudh Metha, Dubaï, où des membres de la communauté de l’émirat se sont réunis et se sont rencontrés pour échanger des salutations de l’Aïd. «Nous savons tous que la pandémie de coronavirus a tout changé pour cette année et le gouvernement a clairement établi les instructions pour les célébrations de l’Aïd en toute sécurité. En tant que résidents responsables des EAU, nous sommes pleinement conscients de notre rôle dans le contrôle de la pandémie de COVID-19 et espérons que tout ira bien de nouveau bientôt », a-t-il déclaré.

Un autre habitant de Rashidiya, Mohsin, a déclaré à Gulf Today que «nous observons cet Eid sans aucune célébration car il y a quelques jours à peine, nous avons vu un tragique accident d’un accident d’avion à Karachi qui nous a rendus profondément tristes car nos prières accompagnent le familles endeuillées. ”

Kafeel, un habitant d’Ajman, a déclaré que l’Aïd n’était plus ce qu’il était car «nous sommes entourés de multiples choses tristes autour de nous. Au cours des deux derniers mois, un certain nombre de collègues et d’amis ont perdu leur emploi ou ont été contraints de prendre un congé sans solde aux EAU, le COVID-19 ayant provoqué des licenciements massifs. Nous travaillons pour aider ces personnes avec nos ressources limitées à faire face à ces moments difficiles car il n’y a pas de temps ni d’humeur pour toute célébration des festivités de l’Aïd », a-t-il déclaré.

Fazal Quresh de Sharjah a indiqué qu’ils observaient l’Aïd Al Fitr solennellement en raison de l’accident d’avion de la PIA à Karachi, dans lequel environ 97 personnes ont été tuées et qui ont laissé de nombreuses familles affligées.

“De tels accidents suffisent à bouleverser notre humeur car en même temps le monde entier se bat contre la pandémie de coronavirus avec toutes les ressources disponibles”, a-t-il ajouté.

Cependant, un certain nombre d’expatriés pakistanais ont perdu leur emploi et attendent dans leur logement d’être rapatriés grâce aux vols spéciaux lancés par la PIA depuis Dubaï et Abu Dhabi. Ces expatriés n’ont aucune idée du moment où ils obtiendront la confirmation de leurs combats spéciaux, car tous restent dans le pays sans rien faire.

Les missions pakistanaises aux EAU ont déjà demandé au gouvernement pakistanais d’augmenter la fréquence des vols spéciaux pour rapatrier des membres de la communauté désespérés qui attendent déjà depuis deux mois.

Plus de 62 000 Pakistanais bloqués sont enregistrés auprès du consulat pour être rapatriés, car jusqu’à présent, environ 11 000 passagers ont été rapatriés via plus de 34 vols spéciaux au départ de Dubaï.

Le processus de rapatriement des Pakistanais bloqués à Dubaï et dans les Emirats du Nord se déroule sans heurts via le transporteur national du pays, à ce jour environ 7 100 passagers ont effectué 34 vols spéciaux au départ de l’aéroport international de Dubaï. Il y a 10 autres vols spéciaux prévus entre le 26 et le 31 mai pour différentes villes du Pakistan.

Cela a été déclaré par Ahmed Amjad Ali, consul général du Pakistan à Dubaï et aux Émirats du Nord, lors d’une conversation avec Gulf Today samedi.

«Les opérations de vols spéciaux ont commencé depuis le 18 avril sur la directive du gouvernement du Pakistan de rapatrier les membres désespérés de la communauté des Émirats arabes unis, y compris des milliers de personnes bloquées après avoir perdu leur emploi et d’autres ont été bloquées après l’expiration de leur visa. Jusqu’à présent, nous avons facilité 34 vols spéciaux de Pakistan International Airlines (PIA) au départ de Dubaï vers différentes stations au Pakistan », a-t-il déclaré.