Trudeau nomme la première femme ambassadrice aux États-Unis

Le Premier ministre Justin Trudeau fait la promotion d’une vétéran des tranchées du commerce international pour être la première femme envoyée permanente du Canada aux États-Unis, tout comme une pandémie internationale qui fait rage met à l’épreuve la détermination transfrontalière du continent.

Kirsten Hillman, qui est actuellement ambassadrice par intérim à Washington, reprend le bureau du coin de l’ambassade du Canada sur Pennsylvania Ave. à temps plein, a annoncé Trudeau dans la matinée du 26 mars.

Hillman n’est pas étranger aux négociations difficiles avec le plus grand partenaire commercial du pays, ayant joué un rôle central dans l’effort de 13 mois en 2018 pour négocier un remplacement de l’Accord de libre-échange nord-américain.

Plus récemment, elle a travaillé en étroite collaboration avec des partenaires du monde entier dans les pourparlers pour veiller à ce que la frontière canado-américaine reste ouverte au commerce bilatéral malgré l’éclosion mondiale de COVID-19, a déclaré Trudeau dans un communiqué obtenu par La Presse Canadienne.

Justin Trudeau
Le Premier ministre Justin Trudeau tient une conférence de presse au chalet Rideau à Ottawa, au Canada, le 13 mars 2020. (La Presse canadienne / Fred Chartrand)

«Lorsque nous avons travaillé ensemble pour négocier le nouvel ALENA, j’ai vu la capacité de Mme Hillman à défendre les Canadiens et à défendre leurs intérêts», explique Trudeau dans le communiqué.

«Elle combine des connaissances et des compétences exceptionnelles et est une diplomate douée. Mme Hillman restera une conseillère, une amie et une conseillère de confiance à Washington et est notre interlocutrice auprès du Congrès et de l’administration américaine. Je sais que les Canadiens seront bien représentés par elle. »

Hillman, qui a été ambassadrice adjointe de 2017 à 2019, est ambassadrice par intérim depuis la démission de son prédécesseur David MacNaughton l’été dernier.

Avocat et spécialiste du dossier du commerce international, Hillman a été sous-ministre adjoint à Affaires mondiales Canada et a été le négociateur en chef du Canada dans les négociations commerciales avec l’Union européenne et les efforts pour se joindre au Partenariat transpacifique.

“Kirsten Hillman a été — je pense qu’il serait juste de l’appeler même une amie”, a déclaré la vice-première ministre Chrystia Freeland, qui en tant que ministre des Affaires étrangères l’a nommée ambassadrice adjointe en 2017, lors d’une conférence de presse le mois dernier à Washington.

«Le Canada a de la chance d’avoir une femme aussi talentueuse dans notre fonction publique, et ce fut un réel plaisir pour moi de travailler directement avec elle aujourd’hui, et c’est un plaisir pour moi en tant que vice-premier ministre de travailler sur la relation canado-américaine avec travailler très étroitement avec Kirsten chaque jour. »